Comment chasser les aurores boréales ?

Après avoir lu ce que sont les aurores boréales, où et quand les observer, voici comment être un bon chasseur d'aurores...

La fenêtre principale dans laquelle se forment les aurores se présente au dessus de notre tête entre 20h et 1h (moment où nous nous trouvons à l'arrière de la terre, à l'opposé du soleil). Avant et après cette période, vous pouvez observer des aurores, mais plus rarement en s'éloignant de cette période. Il nous est déjà arrivé d'en observer à 17h30, voire une toute petite à 16h20. Ou jusqu'à 4h30 au petit matin lors d'activité extraordinaire (la nuit du 17 au 18 mars 2015 par exemple).

Généralement, en début de soirée (20h, heure de Finlande), et en théorie, vous verrez arriver les aurores depuis l'est. Puis, au fil de la soirée, elles apparaitront vers le nord, puis en fin de soirée/début de nuit, vers l'ouest. Ceci s'explique par la rotation de la terre, sous la zone où se forment les aurores. Ca c'est la théorie. Passant toutes mes soirées dehors (sans exception) de fin novembre à fin mars depuis novembre 2016, il m'arrive de voir que parfois, dès 19h30, les aurores se produisent ailleurs que là où on les attend : à l'ouest / nord-ouest.

Patience...

Etre un bon chasseur d'aurores, c'est avoir le "courage" et la patience de rester dehors à scruter le ciel et à attendre, des heures ; parfois pour rien. Rester à votre hôtel en attendant que quelqu'un vous prévienne est la meilleure façon de louper une belle aurore !

Avant de sortir, pensez à passer aux WC, à prendre de quoi manger et boire (boissons chaudes ?). Couvrez-vous, emportez avec vous des couches de vêtements que vous pourriez ajouter si le froid se fait ressentir plus tard dans la soirée. N'oubliez pas l'appareil photo, les batteries et le trépied. Vérifiez le niveau d'essence du véhicule, et go !

Dans un premier temps, éloignez-vous de la pollution lumineuse de votre logement ou du village où vous vous trouvez. Trouvez un point tranquille (évitez le bord de route et les véhicules qui y passeront) où vous allez probablement passer la soirée.

Parfois, il est nécessaire de rouler pour trouver une vue dégagée vers l'horizon (ne vous arrêtez pas au pied d'une montagne qui vous cache la partie nord du ciel, sur la côte norvégienne par exemple, ou au pied d'arbres en Laponie suédoise ou finlandaise). Ou encore pour trouver une éclaircie quand le ciel est couvert.

Une fois votre "spot" choisi, coupez toutes lumières (de la voiture par exemple), et laissez vos yeux s'adapter à la faible luminosité. Si l'activité aurorale est très faible ou nulle, vous ne verrez probablement rien (surtout si la lune est présente dans le ciel, sa luminosité est gênante pour observer un début d'activité aurorale). Puis, très probablement, vous devinerez un arc auroral se dessiner dans le ciel, qui petit à petit se transformera sûrement en belle aurore.

Pendant cette période d'attente, vous pouvez en profiter pour installer votre trépied et régler votre appareil photo pour qu'il soit prêt (voir la section "photographier des aurores boréales").

 

Si vous avez de la chances, les aurores seront peut-être déjà dans le ciel quand vous sortirez de votre logement ou vous stopperez votre véhicule.

Peu importe les prévisions

Les prévisions aurorales, c'est intéressant. Mais au final, peu importe ce qui est indiqué ! Vous DEVEZ sortir, quelque soit l'activité mesurée ou prévue dans les prochaines heures. Si vous êtes haut en latitude (la zone Tromso, Kiruna, Enontekiö, Inari, ou encore au dessus), même quand l'activité est quasi à zéro il peut se produire quelque chose. Tous les vents solaires (nuages de particules) ne peuvent être prévus de façon précise, certains passent entre les mailles des "détecteurs". Il arrive que des aurores d'un certain niveau arrivent dans le ciel alors que les prévisions ne le laissaient pas penser.

Donc, si vous êtes venus pour voir des aurores, une seule règle : sortir tous les soirs et patienter ! Même quand la météo est mauvaise. Vous pouvez passer le temps en faisant du "light painting", écouter la nature autour de vous, boire un bon chocolat chaud avec du Mintu (à la menthe, ou à la poire !), etc.

En profiter

Soyez conscients que l'aurore boréale que vous observerez sera peut-être la dernière de votre séjour (si l'activité aurorale baisse et/ou si la météo se dégrade). Donc, profitez-en ! Dans un premier temps, ne restez pas collé à votre appareil photo. A l’œil nu vous observerez des détails que vous ne verrez jamais en photo, ou difficilement en vidéo (pulsations, variations de couleurs, mouvement des aurores, etc.). Donc, profitez-en ! Allongez vous dans la neige et observer le ciel (pensez à prendre un tapis de sol pour vous isoler du froid du sol).

Ensuite, commencez à les photographier... 😉

◄ Page précédente : Quand voir les aurores polaires ? Page suivante : Quelles sont les chances de voir une aurore ?

© WWW.AURORA-MANIACS.COM