Aurores polaires : pôles magnétiques ou pôles géographiques ?

Comme vous avez pu le lire dans les pages précédentes, la terre est protégée par un bouclier invisible : la magnétosphère. Tel qu'autour d'un aimant, un champ magnétique enveloppe la terre et la protège de la très grande majorité des particules émises par le soleil, dont certaines redescendent autour des pôles et génèrent la lumière des aurores polaires au contact de notre atmosphère.

Mais ici, nous ne parlons pas des pôles géographiques (pôles nord et sud) par lesquels passent l'axe de rotation de la terre, mais des pôles magnétiques. C'est vers le pôle magnétique "sud" que pointe une boussole. Boussole à main pour s'orienter, boussole intégrée aux smartphones, etc. Oui, vers le sud, car le pôle magnétique sud est au pôle nord géographique de la terre, et inversement. Mais ceci est un détail, passons le.

Hors, les pôles magnétiques ne correspondent pas aux pôles géographiques. Mais surtout, ils dérivent et se déplacent au fil du temps ! La cause vient du centre de la terre : le noyau solide ainsi que le noyau liquide sont principalement constitués de fer. La matière fluide est en mouvement, elle s'écoule à l'intérieur de la terre. Ce sont ces déplacements qui génèrent le champ magnétique (voir lien en bas de page).

Dérive du pôle nord magnétique

Dérive du pôle nord magnétique - http://deeptow.whoi.edu/northpole.html

Si vous avez bien suivi, les pôles magnétiques se déplacent et ne correspondent donc pas aux pôles géographiques. Les boussoles ne pointent donc pas avec précision le nord et le sud. A un instant T, le décalage de pointage est dépendant de notre position sur la terre. Ce décalage se nomme "déclinaison magnétique" (voir lien en bas de page).

Revenons à nos aurores. Comme je l'ai expliqué dans les pages précédentes, les vents solaires sont contraints par les anneaux du champ magnétique et les aurores polaires se forment autour des pôles (magnétiques donc). Si les pôles magnétiques se déplacent au fil du temps, alors la zone dans laquelle les aurores apparaissent se déplace également. Voici le tracé montrant le déplacement des pôles magnétiques entre 1900 et 2020 (prédiction pour les prochaines années) :

Le NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration - Etats Unis) fournit beaucoup d'informations sur son site dédié "Space Weather prediction center" que je reprends ici sur la page ″Prévisions aurores boréales – Activité aurorale″ : outils de prédiction des aurores, mesures du champ magnétique, vents solaires, photos montrant l'activité solaire et ses projections de matière dans l'espace, etc.

L'un des outils de prédiction d'activité aurorale est nommé "Ovation aurora forecast" (voir la page ″Prévisions aurores boréales – Activité aurorale″). Cet outil ne montre pas l'activité aurorale et son importance, mais indique sur une carte les probabilités d'en voir.

Dérive du pôle nord magnétique entre 1990 et 2016

Dérive du pôle nord magnétique entre 1990 et 2016

C'est en regardant cet outil que je me suis aperçu que la zone de présence des aurores est centrée autour d'un point au nord du Canada. Hors, le pôle magnétique est bien plus haut maintenant (2015/2016) - Point rouge sur la carte ci-contre.

J'ai donc contacté le NOAA. J'ai très rapidement reçu une réponse confirmant mon idée : les algorithmes se basent sur des données de 1990. Ca correspond exactement à l'emplacement que je vous ai montré sur l'image ci-contre (le point rouge). Il m'a également été répondu par le responsable de ces outils qu'il essaiera prochainement de mettre à jour les outils.

Hors, toutes les cartes trouvables à ce jour (fin 2015) sur internet se basent sur ces anciennes données, puisqu'elles sont reprises des cartes fournies par le NOAA. C'est pourquoi les cartes indiquant l'échelle Kp (en fonction de la latitude) ne sont plus exactes. J'ai donc créé de nouvelles cartes que vous pouvez retrouver sur la page ″Où observer les aurores polaires ?″. Sur l'image ci-dessus, le pôle magnétique actuel est le point jaune. Vous pouvez voir qu'il s'éloigne du Canada et des Etats Unis pour dériver et basculer vers la Russie. Tant mieux pour nous, ça se rapproche légèrement de la Laponie !

 ◄ Page précédente : Météo des aurores, pouvons-nous les prédire ?
Page suivante : Applications pour smartphones et tablettes

Un peu de lecture

© WWW.AURORA-MANIACS.COM